Conflits de civilisation et pulsion de mort. La Médée de Pasolini, un paradigme actuel

Autores

  • Sonia Rovito Universidade Federal do Rio Grande do Sul

DOI:

https://doi.org/10.19132/1807-8583201738.240-251

Palavras-chave:

Medea. Jason. Sacré. Profane.

Resumo

Cette communication a pour objet la lecture textuelle du film Médée de Pier Paolo Pasolini. Elle fait référence au conflit entre une culture du sacré, du magique, du rituel, incarnée par Médée, et une culture du profane, du rationnel, de l’historique, représentée par Jason au cours de son héroïque et destructive entreprise de s’emparer de la Toison d’Or et de séduction de la femme.  Avec un regard aux lectures d’anthropologie et de psychanalyse des archétypes et des mythes, effectuées par le réalisateur dans la période de préparation de son film, et grâce à sa rencontre avec le Traité des Religions de Mircea Eliade, on met en évidence les motivations les plus profondes de l'effet de déflagration  d’un monde, le monde archaïque de la Colchide, mais aussi de celui des origines, dans lequel Jason fut élevé et éduqué. Ce monde a été soumis à la violence d’une hybris incapable à reconnaître le rapport avec les matrices inconscientes, mais en même temps structurées,  d’une civilisation antécédente et plus puissante.  En ce sens, la vengeance de Médée représente pour Pasolini la révélation désespérée et incoercible d’une lois violée qui, avec la force de son atroce revanche, interroge la mentalité des hommes modernes, lancés désormais vers un modèle de développement tout à fait nihiliste.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Publicado

2017-01-24

Como Citar

Rovito, S. “Conflits De Civilisation Et Pulsion De Mort. La Médée De Pasolini, Un Paradigme Actuel”. Intexto, nº 38, janeiro de 2017, p. 240-51, doi:10.19132/1807-8583201738.240-251.

Edição

Seção

Artigos